Comment ça marche ?

La réglette

La réglette contenue dans Solfède

Fig. 1 : La réglette

La réglette (fig. 1) est l'élément central de Solfède. Elle est constituée de deux faces.

Le recto comporte une fenêtre destinée à accueillir les fiches amovibles. De part et d'autre de cette fenêtre, on trouve l'échelle chromatique.
Le côté gauche reprend les bémols, le côté droit les dièses.
Comme sur un clavier de piano, les bécarres sont en blanc et les dièses ou bémols, en noir.
Quant aux altérations moins utilisées, comme les doubles altérations, elles sont représentées en jaune.

Le verso de la réglette contenue dans Solfède

Fig. 2 : La réglette (verso)

Le verso (fig. 2) de cette réglette présente l'échelle des quintes.
Elle représente les tonalités majeures (placées du côté gauche, en noir) et les tonalités relatives mineures (placées du côté droit, en blanc) ainsi que le nombre de dièses ou de bémols.

Echelle des quintes

Fig. 3 : L'échelle des quintes

Cette échelle des quintes (fig. 3), ascendantes et descendantes à partir d'un do central, montre clairement qu'en montant à chaque fois un échelon de quinte juste on ajoute un dièse.
De la même manière, en descendant les quintes à partir de ce do, on ajoute un bémol.

Il est donc facile de comprendre le mécanisme des tonalités d'un seul coup d'oeil :
Par exemple en LA majeur (fig. 4), il y a 3 dièses qui sont les trois premiers de l'échelle se trouvant au centre de la réglette (fa#, do# et sol#). La tonalité de fa mineur (fig. 5) comporte 4 bémols qui sont les 4 premiers en descendant (sib, mib, lab et réb).

Tonalité en fa mineur

Fig. 5 : Tonalité en fa mineur

Tonalité en LA majeur

Fig. 4 : Tonalité en LA majeur